Pensées du jour

...

mercredi 19 février 2014

Libérée ?

Je ne vous l'ai pas dit, mais, j'ai quitté mon boulot au mois d'août dernier.

Fini les colos, adieu les voyages scolaires, bonjour les nouveaux horizons.

J'ai, en réalité, profité du fait qu'ils voulaient licencier économiquement une de mes collègue (en plein divorce avec une fillette de 3 ans... oui, c'est ça les valeurs humaines de cette association, que du bon!) pour me porter volontaire et enfin, enfin abandonner lâchement toutes mes collègues et cette technique de management insoutenable.

Après, avoir envoyé ma lettre de demande de départ volontaire, j'ai perdu d'un coup 50kg sur chaque épaule. J'ai soigneusement préparé mon entretien pour la semaine qui suivait.

J'étais seule devant le Président, le Secrétaire Général et le Trésorier de cette asso'. (dont je tais le nom, car j'y suis très attachée... le problème étant le management dans le Bas-Rhin et pas dans toutes ces assoc départementales).

Donc, me voilà seule devant ces trois types.

Le SG : Bon Sayiaz, tu confirmes ta lettre ?

Moi : Oui, sans aucun doute.

SG : Parfait, nous le prenons en compte et nous allons délibérer. (sous entendu, c'est bon tu peux te tirer et retourner à ton travail).

Mais NON ! j'ai écrit manuscritement 6 pages pour leur dire TOUT ce que j'avais sur le coeur, je ne vais pas m'en aller, les cocos vous ne vous en sortirez pas comme ça !!!

Moi : Vous ne voulez pas connaître mes raisons ?

Le Président : Heu, bein si bien sûr, on vous écoute...

 

Et là, j'ai balancé tout ce que j'ai avalé sans rien dire pendant 3 ans, j'ai parlé de ma nouvelle chef directe dont je faisais le boulot depuis mon retour de congé mat' (en plus du mien, il va de soi), j'ai parlé de la reconnaissance inexistante pour des salariés qui donnent tout et même plus (oui, contrairement aux idées reçues, bosser dans une assoc' n'est pas une synécure, on y travaille le double et on est payé deux fois moins, parce qu'on adhère à des valeurs).

J'y ai parlé de mon étonnement, de mon agacement quand à 15 jours d'accoucher on m'envoie une lettre recommandée pour me demander pourquoi je suis en "ABSENCE INJUSTIFIEE" (mais co%ù*$¨°, t'as pas vu mes 27 kg en plus ??? Tu sais quand je courrais sur le parking pour faire partir les marmots en colo et que j'avais un t-shirt taille XXL, c'était pas parce que j'avais abusée du MC Do!).

J'ai parlé du management insipide et néfaste. Oui, devant le SG (notre chef suprême hein), j'ai tout balancer.

Je me suis sentie comme dans cette pub pour le loto, où le gars débarque déguisé en salle de réunion et qu'il chante "aurevoir président".

(Sauf que j'ai pas gagné au loto...)

Je suis restée stoïque quand ils ont essayé de se défendre, j'ai vu le SG passé par toutes les couleurs de l'arc en ciel, j'ai vu le trésorier se demander si je ne racontais pas que des craques.

Et c'est vrai, j'ai retrouvé ces derniers jours tout ce que j'ai écrit. C'est tellement gros, qu'avec du recul et pour quelqu'un qui n'a pas suivi toute cette histoire, celà peut paraître complètement fou et irréaliste.

Je suis fière de moi (c'est assez rare pour le souligner) d'avoir tenu tête, seule, à ces trois types qui ne connaissent pas notre boulot.

Et quand j'entends de temps à autre mes anciennes collègues me raconter leur quotidien, je me dit que j'ai vraiment bien fait.

A mes détracteurs, oui, je "profite" du chômage (chômage économique : bingo!).

Mais comme tout le monde, j'ai cotisé donc je ne culpabilise pas.

 

J'ai néanmoins mis du temps à me faire à cette idée, mon ami Pôle ne fait pas vraiment parti de ce que j'aurais aimé comme plan de carrière.

Pour mieux rebondir et surtout, surtout quitter l'ENFER de ce boulot (et je pèse mes mots), je suis enfin libérée (et j'ai eu le courage de le faire jusqu'au bout!).

Bon courage à vous les filles ...

Posté par Sayiaz à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire